Sydney : une semaine bien remplie.

Mon arrivée à Sydney

Après ma semaine passée à Byron Bay, ce fut un choc pour moi de me retrouver au cœur de Sydney.

Je m’étais embarquée la veille au soir pour un voyage de 15h dans un bus Premier. Autant dire que j’avais à peine dormi. A 7h du matin, je me retrouvai près de la gare centrale de Sydney, totalement perdue au milieu des buildings.

Sydney

Je fus frappée par les mouches qui venaient nous assaillir, s’obstinant à vouloir se poser sur les visages de tout être humain aux alentours.

Heureusement, le conducteur du bus fut assez aimable pour m’indiquer mon chemin et me donner un numéro de bus à prendre pour rejoindre mon auberge de jeunesse à Bondi Junction. S’en suivit presque deux heures de galère avec ma valise énorme et mes deux sacs à dos dans les rues de Sydney. Sous la pluie, épuisée par ces rues qui montent et descendent, j’arrivais enfin à mon auberge VLA Bondi. Le gérant eu la gentillesse de me laisser prendre un petit déjeuner, et je pus avoir ma chambre dès 10h. J’eus également l’agréable surprise de me retrouver dans une chambre de deux au lieu d’une chambre de 6 (avec TV, armoires, bureau… ).Cette auberge ressemblait à une vraie petite maison. Et au 1er abord, ça me plut beaucoup.

En fin d’après-midi, je rencontrai ma roommate, Eloisa, brésilienne d’une quarantaine d’année. Elle sera une très bonne copine durant toute cette semaine.

Eloisa et moi lors de notre escapade entre Bondi Beach et Coogee Beach.
Eloisa et moi lors de notre escapade entre Bondi Beach et Coogee Beach.

Le climat fut également un choc. Après avoir passé deux mois au chaud dans le Queensland, sous un soleil frappant, je dus remettre un pantalon et même des petits pulls ! Et il pleuvait assez souvent.

Se déplacer dans Sydney

A peine arrivée à Sydney, forcément, je mourrai d’envie d’aller voir l’Opéra, of course ! Véritable symbole australien.

J’ai immédiatement pris ma carte Opal, qui permet de prendre tous les transports (métro, bus, train). Un peu  comme la Navigo à Paris, il faut badger en entrant et en sortant, et elle est rechargeable. Vous choisissez le montant à mettre dessus. Vous pouvez acheter et recharger une carte dans les bars/tabacs généralement (ou tout simplement à une borne dans les gares). Le plus simple est de demander directement à votre auberge de jeunesse, ou à la personne qui vous loge où est l’endroit le plus proche pour obtenir cette carte.

Les activités à faire à Sydney

Après m’être baladée dans le très beau jardin botanique, j’aperçus enfin l’Opéra et le Harbour Bridge.

P1060915BISP1060925BIS

P1060917BIS
Oui, il renifle ses aisselles ! Hahaha
Sydney Opera
Opéra de Sydney

 

Harbour Bridge
Harbour Bridge

Harbour bridge et Opera Sydney

Ensuite, je pus profiter d’un des pass que j’avais gagné aux Macdonald’s de Cairns. Me voici donc en train de visiter le Musée Tussaud’s de Sydney (très très sympa où on peut se déguiser)!

SPIDERMANAvec Chéri !

Avec James Cook, j'ai découvert l'Australie !
Avec James Cook, j’ai découvert l’Australie !
La "Stéphanie Bern" qui sommeille en moi exultait ! Harry, il ne manque que toi pour être au complet ! :)
La « Stéphanie Bern » qui sommeille en moi exultait !
Harry, il ne manque que toi pour être au complet ! 🙂

 

 

 

 

 

 

 

Who runs the world ?
Who runs the world ?
Enfin une photo où on me voit sur la planche ! haha
Enfin une photo où on me voit sur la planche ! haha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai profité également de mon second et dernier pass gagné via le MacDonald’s d’Airlie Beach. Je suis allée en haut de la Eye Tower au coucher du soleil. J’étais extrêmement stressée de rater le coucher du soleil, tellement la queue était longue pour y monter. Mais finalement, j’y suis arrivée à temps, puis la vue by night était aussi magnifique. J’y suis restée un long moment. C’était très beau. Malheureusement, ce soir-là l’Opéra de Sydney était illuminé en bleu et on avait du mal à bien le voir.

P1070042BIS

P1070049BIS

P1070074BIS

P1070075BIS

P1070090BIS

Incontournable aussi : la promenade entre les plages de Bondi et de Coogee.

J’eus l’incroyable chance qu’il y ait une exposition de sculptures contemporaines le long de la côte au moment où j’y étais.

Entre les plages, des falaises. Un océan d’un bleu pénétrant. Toute cette côte est magnifique. Je la recommande chaudement !

Bondi Beach
Bondi Beach

P1070177BIS

P1070209bis

P1070242BIS

P1070260BIS

P1070261BIS

Leur pétanque à eux !
Leur pétanque à eux !

P1070275BIS

Arrivée à Coogee Beach !
Arrivée à Coogee Beach !

Également, à deux heures de train, se trouvent les fameuses Blue Mountains. Grâce à votre Carte Opal, vous pouvez vous y rendre facilement. L’accès au parc est gratuit. Via Facebook encore une fois, j’ai trouvé des compagnons d’excursion pour y passer la journée entière : Coralie, JB et les deux Julia. Une journée de randonnée où on a pu voir les « Three Sisters », de belles cascades et de la roche rousse à profusion. Attention, certains chemins nécessitent une bonne condition physique. Je me souviendrais toute ma vie de ces centaines de marche à gravir sur le chemin du retour !

The Three Sisters
The Three Sisters

P1070332BIS

P1070343BIS

P1070358BIS

P1070381BIS

Le crew Blue Mountains !
Le crew Blue Mountains !

P1070406BIS

Après cette escapade en montagne, rien ne valait une après-midi bronzette à Bondi Beach en matant les surfers !

P1070422BIS

P1070424BIS

Vie sociale

J’ai également voulu goûter à la vie nocturne de cette grande ville. Sur un des groupes facebook Backpacker Sydney, une personne cherchait des gens avec qui sortir. Au final, nous nous retrouvâmes à être une bonne dizaine ce soir-là. Essentiellement des allemands. Je rencontrai un français également qui était arrivé depuis deux semaines. Je fus surprise de lui apprendre l’existence de la carte Opal. Je trouvais également dommage qu’il n’envisage de faire que du travail en ferme. Visiter l’Australie ne l’intéressait pas. Chacun sa vision du WHV après tout ! Également, je trouvais très déconvenue qu’il me réponde en français quand je lui parlais en anglais alors que ma colocataire brésilienne était dans la discussion. « Oui, mais je ne parle pas anglais ». Bon…

Lors de cette soirée en boîte, j’eus la surprise d’y rencontrer un jeune homme en fauteuil roulant. Et personnellement, c’était la 1ère fois que je voyais ça. Et tout le monde était absolument adorable et accueillant avec lui. Ça m’a profondément touchée, j’ai d’ailleurs discuté un peu avec lui.

side bar sydney
Vivre la Vie !

Lors de cette semaine à Sydney, j’ai pu y rencontrer un ami de mon frère, Valentin, qui était en vacances en Australie pour 3 petites semaines. Dingue de voir quelqu’un qu’on connait de France à l’autre bout de la Terre.

DSC_1559
Valentin et moi

J’ai eu également l’immense plaisir de revoir la douce Areli. Je l’avais rencontré en 2009 à Toronto lorsque j’y avais vécu pendant un mois. Retrouvailles 6 ans après dans un autre pays, sur un autre continent, dans un autre hémisphère ! 🙂

Areli et moi !
Areli et moi !
Karen et Rudolf
Karen et Rudolf

Pour finir, je suis allée rendre visite au neveu de ma voisine en France, Rudolf et sa femme Karen. Une adorable famille où j’ai été chaleureusement accueillie et d’où j’en suis ressortie avec une bouteille de vin, un cadeau et ma Tax File Number (j’avais donné leur adresse, étant donné que je ne faisais que bouger lors de mes deux premiers mois). Ils m’avaient d’ailleurs gentiment invitée à venir passer Noël chez eux. Ce qui était vraiment mon envie à ce moment-là.

Tax File Number (TFN) : Ce numéro vous sera essentiel si vous voulez travailler en Australie. Il vous sera donné par le gouvernement australien après une demande faite sur internet. Le courrier arrive en général au bout de 3 semaines. Pour ma part, il est arrivé en une semaine sur Sydney.

Conclusion :

Sydney a de très belles plages, vraiment agréables. Et encore je n’ai pas eu le temps de toutes les voir. Par contre, les transports en communs reviennent chers au bout d’un moment. Le métro ne dessert que le CBD. Pour aller aux plages, il vous faudra marcher ou prendre un bus.

Je n’ai pas aimé le CBD. De gigantesques buildings, des rues qui montent et descendent. Une sensation de stress qu’on ressent dans les grandes villes.

Le jardin botanique est vraiment plaisant, si j’avais vécût à Sydney c’est sûrement là que j’aurais passé mon temps (quand je n’aurais pas été à la plage).

Sydney est également très chère (notamment pour l’hébergement). Exemple : minimum 320$ par semaine pour avoir votre propre chambre dans une colocation. 210$/semaine pour partager une chambre à 2.

Après une semaine bien remplie à Sydney, ce n’est pas sans émotions que je disais au revoir à Eloisa, Areli et la petite famille australienne. Je réalisais que finalement j’aurais pu très bien rester dans cette ville car en une semaine j’avais aisément rencontré ou retrouvé du monde.

Néanmoins, je partis en train de nuit pour me rendre à Melbourne où je pensais y retrouver mes potes de Fraser Island. Melbourne, où je réside maintenant depuis presque 4 mois !

Une réflexion sur “Sydney : une semaine bien remplie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *