Refuge de kangourous à Kuranda

Je viens de passer deux semaines chez Betty et Cliff Timmins, tout proche de la ville de Kuranda, Queensland.

Betty recueille des bébés kangourous et wallabies orphelins et blessés depuis plus de 25 ans. Il est très courant en Australie que les mamans kangourous se fassent tuer sur la route, avec leur bébé encore dans leur poche. Certains australiens s’amusent à chasser également les kangourous et à leur faire subir toutes sortes d’atrocités.

Betty a donc chez elle, 19 kangourous, dont 17 qu’il faut nourrir 5 fois par jour au biberon. Si seulement elle s’était arrêtée aux kangourous… mais elle a également une dizaine de kookaburra, une dizaine de perroquets et loriquets, 3 chauves-souris, 4 poneys, 2 ânes, 3 dindes, des canards, cinq chiens, trois chats. Et tout ce petit monde, ça prend des heures et des heures à s’en occuper, à nourrir, à changer les cages, nettoyer les enclos…

 

Comment j’ai trouvé Betty ?

Sur le groupe Facebook Cairns Backpackers, Marielle, une canadienne qui était chez Betty, a posté une annonce pour trouver sa remplaçante. J’ai répondu vivement. J’ai été prise.

 

Pourquoi ?

Avant même de venir en Australie, j’avais repéré un refuge en West Australia. Je trouve l’idée géniale de s’occuper de bébés kangourous orphelins. Non seulement c’est une bonne action, mais en plus ça permet d’en apprendre davantage sur cet animal.

La proposition de Betty offrait le logement, chambre individuelle et les repas. Combo parfait pour ne pas dépenser d’argent, aider une femme de 72 ans, et profiter des bébés kangourous. Je n’en avais d’ailleurs pas encore rencontré depuis mon arrivée.

 

Un défi pour moi.

Je suis de ce qu’on peut qualifier de citadine. Vraiment citadine. J’adore vivre en ville, j’aime l’Art, l’architecture, et je pense être de nature plutôt délicate. La Nature, la campagne, j’aime vraiment beaucoup ça, mais de temps en temps, pour un week-end, pour se relaxer, prendre l’air.

Alors, quand je suis arrivée et que j’ai réalisé que les kangourous faisaient caca, qu’il fallait nettoyer leurs enclos, et leurs lits. Que je touchais la saleté à pleine main, qu’ils me faisaient pipi dessus, qu’ils pouvaient avoir la diarrhée, que j’étais recouverte de lait, que lorsqu’ils s’agitaient ils pouvaient me griffer, certains mordent. Et puis, il fallait ratisser les enclos, remettre de la paille, mettre des graines, donner de l’eau, et des végétaux… Une vraie vie de petite fermière ! L’adaptation a donc été un peu rude (surtout qu’à mon premier jour, tous les petits avaient la diarrhée car elle leur avait donné trop de lait). Et finalement, je m’y suis faite. Après tout, c’est ça la Nature. Il n’y a rien de sale.

P1050696bis

Concrètement, ça ressemble à quoi une journée chez Betty ?

Réveil 7h30 : petit-déjeuner.

8h-10h : Changer les lits des bébés wallabies à l’intérieur, mettre certains wallabies dans l’enclos extérieur, leur donner à tous de nouvelles graines, et changer l’eau. Nourrir les kookaburras, nourrir les chauves-souris, laver leur cage. Nourrir les perroquets et les loriquets, changer leurs cages. Nourrir les lézards.

10h : Nourrir les wallabies et les kangourous.

11h30 – 14h : free time/ lunch time.

14h : Nourrir les wallabies et les kangourous.

15h30- 17h : free time/ ou faire du lait et remplir les bouteilles, nettoyer le linge des kangourous…

17h : Nettoyage des enclos extérieur, nourrir les poneys et les ânes.

18h : Nourrir les wallabies et les kangourous.

19h30 – 22h : free time / dinner time.

22h : Nourrir les bébés wallabies et kangourous qui dorment à l’intérieur de la maison.

23h : Coucher.

 

Une expérience riche.

Ces 14 jours, sans aucun jour off, ont été extrêmement fatiguant. Mais quelle expérience !

Au bout de mon séjour, je savais reconnaître chacun des 19 kangourous et wallabies. Et quel bonheur d’observer leur évolution ! La petite Mishka qui refusait de se nourrir à mon arrivée, buvait tranquillement la bouteille que je lui tendais allongée dans l’herbe. Emy, la petite wallabie à la hanche cassée, qui était également très difficile à nourrir, a totalement changée une fois qu’elle eut passé ses après-midi à l’extérieur avec les autres petits. Elle était la première à réclamer son biberon.

Mishka à mon arrivée
Mishka à mon arrivée
Mishka à mon départ.
Mishka à mon départ.

 

 

4 bébés wallabies qui étaient à l’intérieur, ont été transférés totalement à l’extérieur, et ils se sont extrêmement bien intégrés avec les autres, mangeant davantage, câlinant les autres et dormant à trois ou quatre dans la même poche !

Emy buvant son biberon, et ses copains Maggie, Blinky et Joey.
Emy buvant son biberon, et ses copains

Chacun d’eux étaient extrêmement attachants. Et je fus émue de donner mes derniers biberons. Les bébés à l’intérieur s’étaient tellement habitués à moi, qu’ils étaient extrêmement tendres, jusqu’à me lécher le visage.

Daisy
Daisy
Max
Max

Je n’oublierai jamais la petite Amanda, la plus jeune des wallabies, la première que j’ai eu dans mes bras, allergique à de l’eau qu’elle avait bu avant d’être dans le refuge.

Amanda, la pretty face wallaby
Amanda, la pretty face wallaby

Max, le goulu bébé kangourou de 4 mois, à qui j’ai tenté d’apprendre à marcher, et qui ne me lâchait plus quand je le tenais dans mes bras.

DSC_0884bis

Annie, l’énergique bébé wallabie, qui sautait dans sa poche quand elle voyait qu’on venait pour la nourrir.

Annie
Annie

Et tous les autres non plus, je ne les oublierai pas… Harvey qui a failli me boxer, Zorro le vieil aveugle, les miss Daisy et Shandy, la magnifique Krystal qui mordait pour avoir son biberon, Joey le futur boxeur, l’intrépide Maggie à l’oreille coupée, le goulu Nellix, l’adorable Bella qui mettait un temps infini à boire son biberon, Nalli qui voulait tout le temps s’échapper, le difficile Blinky, la douce Mishka, les parfaites Wattel et Weipa, la folle Kes, et Emy bien sûr.

Daisy et Shandy, kangourous de 18 mois seulement !
Daisy et Shandy, kangourous de 18 mois seulement !
Harvey
Harvey
Zorro, le kangourou aveugle de 15 ans.
Zorro, le kangourou aveugle de 15 ans.

 

 

 

 

Krystal, la "pretty face" mordante.
Krystal, la « pretty face » mordante.
Wattel
Wattel

 

Petite baston !
Petite baston !

DSC_0838bis

 

 

 

 

 

DSC_0897bis

DSC_0872bis

 

 

 

DSC_0899bisDSC_0932bisAprès le biberon, la sieste !

Après le biberon, la sieste !

 

 

Kookaburra
Kookaburra

Bien sûr, il n’y a pas que les kangourous, ce fut une chance exceptionnelle d’approcher de si près les chauves-souris, et bon dieu qu’elles sont belles (et totalement inoffensives )! Les magnifiques kookaburras aussi, j’adorais le bleu ! Je fus totalement sous le charme des loriquets multicolores ! Et tous les magnifiques perroquets, jaunes, roses, ou blanc à la crête jaune, notre fameux Groover qui avait 96 ans ! Les 3 opossums également qui adoraient manger des fleurs.

 

 

Mesdemoiselles les chauves-souris !
Mesdemoiselles les chauves-souris !
Loriquet
Loriquet
Groover, 96 ans.
Groover, 96 ans.

Oh ! J’allais oublier de le dire ! Betty et Cliff font et vendent des glaces artisanales délicieuses… Le petit bonus d’être chez eux est que j’avais le droit d’en manger quand je voulais !

Bien qu’éreintantes, ce fut un plaisir d’avoir passé ces deux semaines chez Betty et Cliff ! Je vais garder contact avec elle pour avoir des nouvelles des petits ! 🙂

OZélie

MAJ du 20.02.2018 : Betty ayant eu de gros soucis de santé il y a quelques mois et étant hospitalisée, je ne suis pas en mesure de dire si ce refuge existe toujours.

MAJ du 30.10.2018 : C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Betty ce dimanche 28 octobre, au lendemain de son 76ème anniversaire. Qu’elle veille sur tous ces animaux de là-haut. Son refuge n’existe donc plus.

Si vous recherchez un refuge à visiter ou où travailler en tant que bénévole, il en existe plusieurs sur la côté ouest, j’en avais visité un lors de mon roadtrip.

 

12 réflexions sur “Refuge de kangourous à Kuranda

  1. Coucou Ophélie , un commentaire pour dire que nous adorons ton blog , il est vraiment bien fait et il est remplit d’articles vraiment sympa.
    Nous t’écrivons par la même occasion pour savoir si tu pouvais nous donner le contact de Betty et Cliff nous aimerions les contactés pour les rencontrer plus tard dans notre aventure …
    Bonne journée à toi
    A&C

  2. Hey, fraîchement arrivée en Australie j’ai découvert ton blog qui est très intéressant et agréable à parcourir.
    J’espère que la suite de ton aventure se passe bien pour toi.
    Je voulais savoir si il était possible d’avoir les coordonnées de Betty? Merci beaucoup.
    Je te souhaite une bonne continuation.

    1. Merci Alicia!
      Je suis actuellement à Airlie Beach, et j’apprécie vraiment cette petite ville!
      Comme vous êtes nombreux à vouloir le contact de Betty , je lui ai demandé son accord. Elle m’a dit que lorsqu’elle aura besoin d’aide, elle postera sur le groupe Facebook « Cairns Backpackers », donc je vous invite tous à guetter ce groupe!

  3. Coucou Ophélie, nous sommes actuellement en NZ puis allons faire un petit tour en Australie après, et comme beaucoup nous aimerons bien avoir le contact de Betty et Cliff si possible 🙂
    Une bonne continuation à toi 🙂
    Elsa & Manu

    1. Bonjour à vous deux et merci pour votre commentaire !
      Malheureusement, Betty m’a demandé de ne pas donner ses coordonnées suite à « la pub » que peut lui faire mon blog.
      Néanmoins, lorsqu’elle recherche de nouveaux volontaires, elle poste sur le groupe Facebook des Backpackers de Cairns. Il est certainement possible de retrouver une de ses annonces dessus ! 🙂
      Bon trip en Australie ! Je vais justement partir en Nouvelle Zélande dans quelques jours ! 🙂
      Ophélie

  4. Salut!! Je reve egalement de m’occuper de petits kangourous pendant mon sejour!! Enfaite c le but de mon sejour de faire du volontariat animalier… Peux tu me faire passer l’adresse de betty et cliff stp??

    Merci d’avance!!!

    1. Salut Elodie !

      Tu pourras retrouver Betty sur Facebook, à son nom : Betty Timmins. Elle te tiendra au courant si elle a de la place prochainement. Attention, les journées sont très difficiles. Mais désormais elle essaie d’avoir plusieurs bénévoles en même temps !
      N’hésite pas à suivre la page Facebook « Français à Cairns », régulièrement, les bénévoles qui s’en vont postent pour recruter leurs successeurs!

      Bon courage et belle aventure !

  5. Bonjour Ophélie ! J’ai adoré ton article !
    Pourrais tu me donner le contact de Betty Timmins ? Je ne le trouve nul part, ni son site internet afin de me proposer en bénévole…
    Merci mille fois par avance !!
    Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *