Pourquoi partir en Australie en Working Holiday Visa (ou Permis Vacances Travail) ?

Pourquoi partir ?

 Pour justement couper sa monotonie de vie, pour partir à l’aventure. Pour ma part, j’ai toujours eu cette envie de partir en Australie. Depuis le lycée. Mais ce n’était juste pas le bon moment pour moi. Les études à Paris, le manque de ressources financières, les stages, l’espoir de trouver un emploi dans mon domaine de prédilection. Après de nombreuses désillusions, ce fut comme un besoin vital, de survie, de partir.

Rien dans ma vie ne me retenait en France. Difficulté de trouver un emploi. Pas de boyfriend non plus. Donc libre comme l’air, je décidai de m’envoler vers d’autres cieux. Quitte à faire un job pourri, autant le faire au soleil ! 😛

Par ailleurs, à partir du moment où j’ai pris la décision de partir, j’ai été vraiment heureuse. Une bouffée d’oxygène, une stimulation « out of the charts », j’ai eu l’impression d’enfin vivre et de faire quelque chose de bien pour moi. J’en suis profondément persuadée : cette expérience n’aura que du bon pour moi. Que ça se passe bien ou mal, j’apprendrai. Je suis une éternelle optimiste. Je pense qu’il est essentiel d’être un optimiste au fond de soi pour oser se lancer dans une telle aventure !

Ça peut faire peur au départ, mais ce voyage est un réel défi envers moi-même. Vais-je pouvoir m’en sortir seule à l’autre bout du monde ? De quoi suis-je capable dans un pays étranger loin de mon cocon familial ? Ce sera un peu mon Koh-Lanta à moi !

 

Pourquoi l’Australie ?

 « L’Australie ?? Mais pourquoi aller si loin ??? » fut la première réaction de ma mère.

A vrai dire, l’Australie est un choix qui vient assez simplement quand on a quelques critères de base :

– Un pays où on parle anglais.

– Un pays où il fait beau toute l’année.

– Un pays où on peut utiliser un WHV/PVT.

Il ne reste plus que l’Australie.

Mais l’Australie, c’est bien plus que ça. C’est un pays avec une variété de paysages incroyables, où on y retrouve une civilisation occidentale (ce qui peut rassurer), c’est un pays gigantesque et sauvage, civilisé principalement que sur les côtes du pays, avec un désert immense au centre. Un pays où vivent des espèces animales uniques au monde. Plus, le cliché des surfers et de la cool attitude australienne. C’est un pays qui a de quoi attirer du monde !

De plus, il n’y a pas de quota pour le WHV, et celui-ci peut durer 2 ans si l’on a fait les 88 jours obligatoires en ferme lors de la première année.

Je trouverai certainement davantage d’arguments après mon voyage pour vanter l’Australie. Mais les retours que j’en ai eus ont tous été extraordinaires.

 

Alors, c’est parti ! Départ le 25 août, pour une arrivée à Cairns, au Nord Est de l’Australie, deux jours plus tard… !! 🙂

OZélie

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *