Melbourne : trouver un logement.

Je suis arrivée à Melbourne avec la ferme intention de m’y poser durant plusieurs mois. Après avoir voyagé pendant deux mois sur la côte Est, je ressentais non seulement un épuisement, mais également le désir profond de me lier durablement avec les gens. Je voulais vraiment avoir ma « vie d’australienne » comme j’aime à l’appeler. Avoir mon appart’, avoir un job, avoir des amis et pourquoi pas un petit-copain ! A vrai dire, j’ai eu tout ça.

Certains diront que j’ai fait les choses à l’envers. Je me suis d’abord focalisée à trouver un appartement, avant de trouver un job. Mais dans ma logique, je préférais trouver un job proche de là où j’allais vivre. Priorité donc au logement !

Je suis arrivée à Melbourne le 30 Octobre 2015 de Sydney par un train de nuit (seulement 70$ !).

J’ai enchainé 3 auberges de jeunesse avant de trouver l’appartement de mes rêves :

United Backpackers (sur Flinders Street) : Très bonne auberge, très sécurisée (peut-être trop ?). Interdiction de dormir dans la salle de télé en attendant votre chambre… (oui, oui, j’ai fermé mes yeux 3 secondes et un mec de l’auberge m’a tapoté sur l’épaule pour me dire que c’était interdit).

Elizabeth Hostel (sur Elizabeth Street, proche du Victoria’s Market) : Auberge vraiment pas chère, mais sale, et risques de vols. Pas d’ascenseur.

Urban Central Accomodation : la meilleure des trois, bien qu’elle ne soit pas dans le CBD, mais légèrement au Sud, dans SouthBank. Chambres de 4, parties communes propres. Pâtes et riz gratuits. Petit-déjeuner offert. Nombreuses promotions, et deals sur les repas, boissons au bar…

Bien évidemment, mon but n’était pas de rester en auberge de jeunesse. Si bien, qu’avant même d’arriver sur Melbourne, j’avais déjà prévu quelques visites d’appartements.

Où chercher ?

– Sur Gumtree.com.au

– Sur les groupes Facebook.

– Flatmates.com.au

 Lors de ma recherche, je suis passée par une phase de découragement. Au début, je recherchais le moins cher, ce qui incluait de partager sa chambre avec une autre personne, parfois plus. J’ai ainsi visité des appartements remplis d’asiatiques qui dormaient à 4 dans la même chambre, certains dormaient dans le salon. Ils s’étaient fabriqués des lits et se cacher derrière un drap suspendu. C’était la folie !

Après avoir vu ça, je voulus définitivement avoir ma propre chambre. Certes, il fallait augmenter le prix, passer de 150$/semaine à 240$/semaine. Mais après tout, j’avais besoin de mon intimité. Marre de partager ma chambre.

J’ai visité 3 appartements qui étaient vraiment bien. Mais je suis surtout tombée amoureuse du dernier, trouvé sur Gumtree. D’abord, mon potentiel futur colocataire, Ady, avait l’air extrêmement sympa et cool. Il m’a tout de suite dit qu’il adorait les français. Ensuite, il m’a d’abord montré la piscine sur le rooftop. Coup de foudre. Magnifique vue, beau rooftop, des barbecues. Le rêve. Ensuite, Ady m’a emmené voir la salle de gym et l’espace lounge. Puis j’ai finalement vu l’appartement, très moderne. Même si la chambre ne me faisait pas rêver avec son matelas au sol, et sans lumière du jour. J’étais conquise par tout le reste. Je pris 30 minutes pour réfléchir et appelai Ady pour lui dire que je voulais cette chambre. Le lundi 9 Novembre, j’emménageai.

Un rooftop tellement au top qu'une real tv de dating y a été filmée !
Un rooftop tellement au top qu’une real tv de dating y a été filmée !

 

Salle de gym
Salle de gym
Espace Lounge
Espace Lounge
Poser enfin sa valise !
Poser enfin sa valise !

Pour 240$/semaine, je vis dans le centre-ville avec le tramway qui y est gratuit. J’ai ma propre chambre, internet, la machine à laver, une piscine sur le rooftop pour y passer l’été australien, une salle de gym, des barbecues… Les factures sont incluses dans le prix.

960$/mois revient à 620€/mois. Il est clair et net que je n’aurai jamais eu tout ça à Paris pour le même prix.

Bien sûr, selon les villes, le prix change. A Sydney, il faut compter dans les 300$ pour avoir sa propre chambre, voire plus !

Mes copines anglaises qui partagent ensemble leur chambre dans le CBD de Sydney, paient 210$/semaine chacune ! Et elles n’ont ni piscine, ni salle de gym. Et les transports en communs sont bien payants à Sydney.

 

A l’heure actuelle, je vis toujours dans cet appartement, et je bénis chaque jour de l’avoir trouvé. Quel luxe d’aller se baigner dans sa piscine après le travail, d’y observer le coucher du soleil, de se baigner en regardant les étoiles… Quel luxe encore de n’avoir qu’à descendre 4 étages pour aller à la gym ! Quel luxe de pouvoir recevoir mes élèves dans l’espace lounge si agréable et confortable !

La vue de mon rooftop
La vue de mon rooftop
Nager sous les étoiles...
Nager sous les étoiles…
Vue de mon balcon, sur le Tribunal de Melbourne.
Vue de mon balcon, sur le Tribunal de Melbourne.
Je ne me lasse jamais du coucher de soleil reflété dans les buildings d'en face !
Je ne me lasse jamais du coucher de soleil reflété dans les buildings d’en face !
Se relaxer après le travail !
Se relaxer après le travail !

C’est également grâce à cet appartement que j’ai rencontré 3 jours plus tard, à la veille de mon anniversaire, ceux qui constitueront le noyau de ma vie sociale à Melbourne. Des personnalités solaires, d’une beauté intérieure éclatante. Le genre de personnes qui vous marquent et que vous souhaitez rencontrer et garder dans votre vie !

 

L’appartement trouvé, il fallait désormais me consacrer à ma recherche de travail…

3 réflexions sur “Melbourne : trouver un logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *