Daintree Rainforest, Cape Tribulation et Port Douglas.

Vendredi 4 Septembre, je partis pour un tour dans la Daintree Rainforest. M’étant renseignée avant de venir en Australie, je mourrai d’envie d’y aller.

Sur le chemin, dans le bus, nous pûmes longer toutes les magnifiques plages le long de la côte. C’était magnifique, et je n’en pouvais plus du marécage de Cairns. J’avais vraiment besoin de plages de sable fin et d’océan turquoise.

Tout d’abord nous eûmes le droit à une initiation par un aimable aborigène sur la manière dont autochtones utilisaient la Nature pour vivre. Ils sont d’ailleurs capables de faire du savon avec une plante, juste en la mouillant et en la frottant dans les mains. Ensuite, il nous fit des peintures faciales et je lui dis avec entrain « Yalada ! » (= Merci, bonjour, au revoir tout à la fois dans la langue aborigène).

camp aborigène

Daintree Rainforest

P1050354bis
Yalada !

Puis nous sommes allés nous baigner à Mossman Gorge, qui ressemblait à ce que j’avais déjà vu la veille lors de mon tour aux Waterfalls. Je fus donc moins émerveillée que les autres. Mais il n’en reste pas moins que ces rochers polis au travers de la rivière sont vraiment magnifiques.

Mossman Gorge
Mossman Gorge

Ensuite nous partîmes en bateau sur la rivière aux crocodiles et nous eûmes la chance d’en voir 3 !

CROCODILE

P1050403BIS

Enfin, on nous déposa à nos auberges à Cape Tribulation. J’avais choisi Beach House, des cabanes en bois avec un sentier qui mène à la plage. Et une plage… La plus belle, la plus naturelle, la plus sauvage qu’il m’ait été donné à voir. J’avais l’impression que je venais de débarquer de ma caravelle et que j’étais la première à mettre un pied en Australie. Totalement intacte de l’impact humain, avec la jungle frémissante et dangereuse derrière.

Cape Tribulation
Cape Tribulation

P1050452BIS

Cape Tribulation

De plus, mes compagnons et moi étions totalement coupés du monde. Aucun réseau. Le téléphone était inutile. Il ne nous restait qu’à contempler, admirer, savourer le temps qui nous restait. J’ai passé des heures à me prélasser sur la plage (et attraper des coups de soleil…), à me promener tout au long des kilomètres de plage. Un sable blanc et doux, une eau claire et turquoise. L’océan qui n’attendait que de nous recevoir dans ses bras chauds. Car oui, pour la première fois, je me suis enfin baignée dans une eau chaude et accueillante (contrairement à tous les lagons, lacs et rivières précédemment). L’océan était calme, on pouvait y faire la planche. Vraiment, vraiment très agréable endroit. Absolument idyllique.

DSC_0379
Just chillin’ on the beach !

DSC_0416

C’est à cet endroit que j’ai croisé l’allemande Patricia et le franco-anglais Raoul. Deux personnes extrêmement enrichissantes que j’espère recroiser !

Le lendemain, nous partîmes pour une marche dans la Daintree Rainforest. Dans cette forêt luxuriante sublissime se trouve également une mangrove incroyable. J’avais l’impression d’être dans un décor de cinéma. La planète où se trouve Maître Yoda dans l’épisode IV de Star Wars ! C’était magnifique (désolée, je n’ai que ce mot-là à la bouche depuis le début !).

P1050499BIS

P1050502BIS

P1050506BIS

P1050520BIS
Nous nous arrêtâmes pour acheter une glace locale (chocolat-banane miam !), puis à un point de vue.

P1050527BIS

 

C’est ensuite que je passai une journée à Port Douglas. Très charmante ville, avec une plage presque aussi belle que celle de Cape Tribulation, mais avec plus du monde ! J’y ai passé mon temps avec Alistair, un anglais qui voulait que je l’appelle « Ali » (mais ça me faisait un peu bizarre, Alistair étant le vrai british grand blond aux yeux bleus et la peau pâle).

Port Douglas

BEACH

Port Douglas

Au moins ici, c’était la civilisation, donc de quoi faire des courses, de quoi sortir le soir, de quoi communiquer ! Vraiment petite ville constituée essentiellement d’une rue principale. Apparemment, Matthew MacConaughey y a tourné un film et le chauffeur/guide semblait en être très fier.

Dimanche en fin de journée, je rentrais sur Cairns, dans mon « chez-moi » au Gilligan’s. Un beau et long week-end derrière moi… 🙂

Prochaine étape : refuge de Kuranda. Pendant deux semaines, je vais prendre soin d’animaux blessés et abandonnés 🙂

OZélie

2 réflexions sur “Daintree Rainforest, Cape Tribulation et Port Douglas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *